Alliance canado-burkinabé

Coopérer pour le bien-être des populations VOUS DEVEZ ETRE LE CHANGEMENT QUE VOUS VOULEZ VOIR DANS CE MONDE (GANDHI)

BONNE FETE DE NOEL ET HEUREUSE ANNEE 2009

nene.jpg 

Bonjour,

 A l’orée de la nouvelle année 2009, il me fait plaisir de vous présenter tous mes vœux les meilleurs. TOLERANCE PAIX SANTE AMOUR PROSPERITE etc. Alliance Canado-Burkinabé est toujours à son étape embryonnaire. Le blog a été créé le 25 Février 2008 à Montréal (confère la date du mot de bienvenue), mais a été fonctionnel à partir de Septembre 2008 par la publication des premiers articles.

Une petite genèse de cette initiative 

Adolescente, un de mes frères et ami allemand Klaus GRUTJEN  qui vient régulièrement en coopération au Burkina Faso me demanda un jour de lui parler de mes grands-parents et arrière grands-parents. Mon ambition pour la coopération date alors de longtemps et est la résultante de cet échange avec cet allemand. J’avais 15 ans à l’époque et lui est mon aîné de 3 ans. Dans l’incapacité de lui faire l’historique de mes grands parents, il me suggéra l’idée de faire mon arbre généalogique avec ma grand mère Sophie mon homonyme. Ce fut un réel plaisir pour cette dernière de nous parler de ses pairs. J’ai surtout joué le rôle d’interprète entre Klaus et ma grand mère, si bien que je n’ai pris aucune note, pourtant je devrais en être la plus intéressée. De cet entretien, j’ai retenu que Louda situé à Kaya était le village de mes grands-parents et que ce fût suite à une dispute pour la chefferie, que, vaincus, mes grands parents ont quitté ce village et ont transité par Manga dans la province du Zoundweogo pour s’installer à Yitouni vers Tampouy. C’est après avoir présenté mon mémoire de maîtrise à l’université de Ouagadougou que je nourri l’idée de faire l’historique de ma grande famille. Je rencontrai un de mes professeurs de sociologie, Mr. Jean Bernard OUEDRAOGO, qui fût le président de jury à ma soutenance et qui travaille présentement à CODESRIA à Dakar. Il  m’encouragea pour la rédaction de ce document en me donnant de précieux conseils, mais, sachant que je m’intéresse à la question féminine, et ce, en référence à mon mémoire, il m’encouragea également à rédiger des articles sur la femme en général et particulièrement celle du milieu rural car il enseignait la sociologie rurale. C’est ainsi qu’il me mit en contact avec l’ex-ministre de la promotion des droits des personnes et de la famille, Mme Monique ILBOUDO, réputée pour ses idées féministes. Malheureusement, pour des limites budgétaires, je ne pouvais pas prétendre à la réalisation de la biographie de ma famille car il fallait que je réunisse un certain nombre d’informations. Ma grand-mère qui n’était plus, pouvait être une source importante d’informations  et comme on le dit « une personne âgée qui meurt en Afrique est comme une bibliothèque qui brûle ». Elle pouvait également me diriger vers d’autres personnes-ressources. Ce document que je n’ai pas pu achever, je l’avais intitulé Racines : De Louda à Tampouy –Yitouni. A l’instar d’Alex Hale cet américain qui a écrit Racines (avec comme principal acteur Kunta Kinte), j’ai voulu moi aussi rechercher les traces de mes pairs. Pour ce qui est de la promotion des femmes, j’ai réalisé un second mémoire (Master) qui porte sur le développement des femmes dans un village de Manga et quelques articles. Par ailleurs, il faut dire qu’à l’époque la technologie n’était pas si développée au Burkina, manque d’ordinateurs, difficulté d’accès à internet. Avec toutes les possibilités qui nous sont offertes aujourd’hui, c’est l’occasion pour moi de mettre en pratique mes idées.

Une petite évaluation du blog

Pour la petite histoire, il faut dire que l’idée de ce blog est née suite à mon recrutement à UNITERRA à Montréal comme coopérante volontaire. Dans le cadre de mon engagement du public qui consiste à sensibiliser sur certaines réalités vécues, j’ai décidé de créer un blog. Avant de rejoindre mon poste au Burkina Faso, une amie informaticienne m’a référée à l’hébergeur Unblog. J’ajoute aussi que le blog de Ramata SORE, journaliste engagée présentement en études en Grande Bretagne, a été une source d’inspiration pour moi. Elle m’a d’ailleurs apporté un appui considérable. Merci beaucoup Ramata et bon courage dans tes études. L’opérationnalisation tardive de ce blog est liée au fait que je n’avais pas assez de notions là-dessus. Alors, c’est à travers le forum offert par unblog pour venir en aide à ceux qui ont des difficultés techniques que j’ai réussi à concevoir ce blog. Merci à l’équipe qui anime le forum d’unblog dont, Elfounet, Kakushin, Veroreib etc. J’aurai dû faire un petit sondage pour recueillir davantage les avis des gens sur ce blog mais à travers les commentaires, les messages reçus par internet, les appels téléphoniques, etc. je peux me permettre d’en faire un petit bilan.

A l’heure actuelle, 29 Articles ont été publiés et sont répartis comme suit :

COOPERATION INTERNATIONALE : sept (7) articles

TRADITION ET MODERNITE : hui (8) articles

FEMME D’ICI FEMME D’AILLEURS : six (6) articles

SANTE DE LA REPRODUCTION : six (6) articles

Deux pages dont le mot de bienvenue et la présentation de l’auteur. Au total, on compte 99 commentaires à ce jour, dans le blog. La majorité apprécie l’initiative

Beaucoup de messages d’amis, d’ex-collègues, de personnes inconnues tant d’ici (au Burkina) que d’ailleurs.

Le référenceur principal est Google, si bien que ce blog bénéficie d’une large diffusion. Un grand merci  la diaspora burkinabé à Montréal, notamment à infoburkina que je contacterai bientôt afin qu’ils publient quelques uns de mes articles. Merci à Olivier N’Da de la Côte d’Ivoire qui a marqué un intérêt particulier pour ce blog. Son blog est aussi très intéressant et je le contacterai pour une collaboration à l’avenir. Merci à tous ceux et celles qui sont au Burkina et qui m’encouragent à travers leurs commentaires dans le blog ou lors de certaines rencontres, leurs e-mails, leurs appels téléphoniques. Merci également à des personnes qui m’ont contactée du Mali, du Sénégal, du Togo. En Occident, ce blog est beaucoup lu au Canada (Montréal, Ottawa-Gatineau, Toronto, Alberta etc.). Aux USA, j’ai reçu des messages de New York, Washington, Philadelphie. En Europe, j’ai reçu des messages d’Italie, de
la France, de l’Allemagne, de la Belgique, de la Grande-Bretagne. En Asie, le blog en connu au Sri Lanka et au Vietnam. Merci à tout le monde. Pour faire connaître ce blog j’ai également utilisé des adresses  à travers quelques messages collectifs que j’ai reçu.  Le référencement se fait aussi de bouche à oreille. Quelque fois la curiosité est bien placée. Par exemple, au cyber où j’ai fait la mise en forme de l’article sur l’interview avec Monseigneur Anselme T. SANON, j’avais comme voisin un prêtre, Abbé OUATTARA Romaric, habillé en civil. Monseigneur Anselme dira que c’est l’appel de Dieu car il n’y a pas de hasard. En parcourant le texte avec le curseur, il aperçu la photo de Mgr et me demanda gentiment si je pouvais lui permettre de regarder la photo de son papa. Il se présenta immédiatement et je n’hésitai pas à lui communiquer l’adresse de ce blog.

Le but de ce blog est d’informer, de sensibiliser sur quelques réalités vécues tant au niveau du Burkina que du Canada. Faire connaître la culture des deux pays. J’avoue que c’est très instructif pour moi car cela m’amène à faire des recherches, à rencontrer des personnes-ressources pour discuter et comprendre davantage certaines choses. J’ai beaucoup apprécié l’entretien avec son excellence Monseigneur Anselme Titianma SANON qui n’a ménagé aucun effort pour me recevoir. C’est à 18h que je me suis présentée chez lui à l’archevêché de Bobo pour lui demander de me fixer un rendez-vous. Après avoir consulté son agenda, il me dit qu’il sera très occupé car il préparait un voyage les jours suivants. Néanmoins, il proposa que je revienne le même jour à 20h. C’était pour moi une occasion à saisir. Je n’eu pas le temps de préparer un guide d’entretien, si bien que l’interview a été très long, de 20h20 à 22h30. Je posais spontanément des questions que je trouvais pertinentes. Merci beaucoup à Monseigneur qui me reçu une deuxième fois, cette fois-ci pour partager un repas copieux avec deux autres prêtres de Orodara et de Bobo, et aussi avec l’évêque de Kaya qui était de passage à Bobo.

J’apprécie également l’événement « Debout Agissez » dans le cadre de la lutte contre la pauvreté qui a eu lieu le 17 Octobre à l’école de la gare. En deux jours, mon ami Claude SANOU a pu mobiliser le corps enseignant de ladite école et les élèves. Au cours de l’événement il fallait lire la déclaration internationale de lutte contre la pauvreté et une élève (fille) a été désignée pour la lire. Il a fallu faire des répétitions. Pour amener les élèves à prendre conscience qu’eux aussi sont partie prenante dans cette lutte, une autre lettre attestant de l’engagement de ceux-ci à être de futurs bâtisseurs du Burkina a été rédigée. Cette deuxième déclaration a été lue par un élève (garçon). Pour y arriver, ils devraient tout simplement bien travailler en ayant de bonnes notes en classe, en respectant leurs parents et leurs maîtres d’école etc. Merci beaucoup Claude, merci également au directeur de l’école qui a été très compréhensif et qui a donné le meilleur de lui-même pour la réussite de l’événement. Les autres enseignants ne sont pas en marge car ils ont contribué énormément à la réussite de cet événement. Merci également à tous les élèves qui étaient très excités et particulièrement à la jeune fille et au jeune garçon qui ont lu les déclarations. J’espère qu’ils en garderont un bon souvenir mais aussi qu’ils prendront conscience de la nécessité de bien travailler à l’école. Au total 457 personnes ont participé à cet évènement.

J’apprécie aussi ma visite à la mosquée de Dioulasso-Bâ et surtout l’esprit qui y prévaut. Le fait d’accepter la visite d’une personne de confession religieuse différente dans cette mosquée, en l’occurrence une femme, est pour moi signe de tolérance. Un grand merci au guide et à l’Imam qui nous ont présenté cette mosquée dont l’architecture est traditionnelle.

J’ai aimé également ma petite expérience avec les griottes de l’association Djinkadi. J’aurai voulu comprendre davantage les catégories de griots et en faire une étude plus étoffée, ce sera l’un de mes projets dans le long terme.

J’ai aimé aussi ma visite au SIAO, il y a eu beaucoup d’amélioration comparativement aux autres éditions. Enfin, l’halloween organisé par Isabelle Godin, Charline Bedard et Mélanie Comeau, des collègues coopérantes, a été très instructif et amusant pour moi. Beaux décors et costumes étaient au rendez-vous. Ce fut une soirée interculturelle et à travers les accoutrements, tous les continents y étaient représentés. Bravo à Isabelle, Charline et Mélanie. Ce fut une découverte pour beaucoup de Burkinabé qui ont très bien apprecié cette tradition nord-américaine par les photos et l’article. A travers les messages, dans le blog, e-mail ou coup de fil etc., beaucoup aimeraient y prendre part la prochaine fois. A l’avenir, on pourrait l’élargir à un public plus large. A réfléchir.

Quelques lacunes

-         absence de cartes situant les deux pays Canada et Burkina. La suggestion a été faite par un Fidel lecteur

-         Nul ne détient la vérité, de ce fait, à la rubrique coopération internationale j’ai rédigé un article sur les concepts de coopération, de volontariat, de bénévolat. J’avais mentionné que volontaire était précédé de coopérant pour désigner une personne travaillant dans ce domaine pour les français. J’avoue que ce n’est pas toujours très clair pour moi et je devrais approfondir davantage la question.

-         Il y a quelques fois des fautes d’orthographe dans les textes publiés, je n’ai pas de lecteur avant publication, ce qui rend la tâche un peu difficile. Je demande également de la clémence pour le style et l’expression.

-         Certaines affirmations ou illustrations peuvent paraître pertinentes pour une personne d’une culture étrangère au Burkina comme par exemple un canadien, mais avoir une autre connotation pour un Burkinabé. Une petite anecdote, au SIAO où j’ai fait beaucoup de photos, une de mes amies me dit que je suis devenue « toubab » tout simplement parce que certaines choses n’étaient pas pertinentes pour elle à photographier. Nouvellement au Canada, je ne trouvais pas très comique le festival « Juste pour rire », mais j’ai fini par m’y habituer, les goûts se cultivent.

-         Côté technique, j’ai toujours comme difficulté l’insertion des vidéos, des graphiques, de la musique. J’espère pouvoir y arriver bientôt.

-         Ce n’est pas tout le monde qui aime certes recevoir mes messages lors de nouvelles éditions, par peur de me frustrer certaines personnes ne se prononcent pas. A l’avenir je trouverai un moyen dans unblog qui permettra à tous ceux qui sont intéressés par ce blog de s’inscrire afin de recevoir régulièrement mes messages. En attendant que j’innove ce système, veuillez bien m’excuser si je vous importune avec mes messages et n’hésitez pas à me contacter si vous ne voulez plus en recevoir.

Pour terminer, j’insiste sur le fait que ce blog est complètement impartial, apolitique et est à but non lucratif. J’essaie de suivre au mieux l’actualité à travers des sujets que j’estime pertinents et sur lesquels on devrait y réfléchir. A l’avenir, je présenterai de temps en temps des sujets non développés pour le forum afin de permettre aux lecteurs de donner leur point de vue. Ce blog est un passe temps pour moi car j’y consacre du temps après le service, la fin de semaine et surtout au cours de la nuit car je me couche tôt (21h au plus tard) et me lève très tôt (vers 2h du matin). C’est vraiment au petit matin que je trouve de l’inspiration et cette initiative n’aurait vu le jour si je n’avais pas internet à domicile. Un grand merci aussi à l’Office National des Télécommunications de Bobo-Dioulasso qui m’offre souvent des bonus en prolongeant ma connexion.

BONNES FETES DE FIN D’ANNEES. Prudence dans tous les sens, circulation, boisson et….. À 2009.

9 commentaires »

  1. Paulin dit :

    Bonjour Irène!
    Je n’ai pas toujours le temps de lire souvent tes articles mais quand il m’arrive de les lire, je le trouve toujours bien… Bon travail et du courage!

    Je te souhaite en retour, un JOYEUX NOËl et une BONNE ET HEUREUSE ANNÉE 2009

    Cette année au Canada, l’hiver a commencé très tôt et le froid frappe très fort. On commence déjà à descendre à -30°c… alors qu’officiellement celà fait juste deux jours que l’hiver à commecé. La neige a commencé à tombé depuis quelque semaines déjà et on a une bonne accumulation au sol…

    Je t’envie que tu sois bien au chaud :-)

    À te relire bientôt…Bye bye!!!

  2. Christina dit :

    Bravo pour le travail abattu en si peu de temps. J’ai réellement du plaisir à vous lire. A bientôt pour la prochaine édition.

  3. Bonjour et merci pour vos commentaires Christina et Paulin. Il ne fait pas non plus chaud au Burkina mais c’est nettemment mieux que l’hiver. Paulin envoie nous une bouffée de neige surtout en mars-avril période à laquelle il fait très chaud ici.

    Salut

  4. John Carey dit :

    Bonne job. Bonne suite et au plaisir de relire tes prochains articles

    BISOUSSSSSSSSSS

  5. Nandnaba/Rouamba dit :

    Tu as tous mes encouragements pour continuer cette belle initiative. Je te savais pas si écrivain.

  6. Ramata dit :

    Salut ma belle,

    Je t’envoie mes voeux les meilleurs depuis Gatineau.
    Felicitation pour ce travail tres important que tu es en train de realiser.
    Bonne suite et que tous tes reves se realisent en 2009.

    Cheers
    Ramata

  7. ouedraogo dit :

    je te remerci pour ce travail que tu as envis de faire .que dieu te donne longue vie .si no k moi meme je suis un habitant de louda qui es le village tes encetres.

  8. OUATTARA Romaric dit :

    Il y a encore un « appel de Dieu »!
    Salut Mme TAPSOBA; il m’est venu à l’idée ce matin que j’avais lu votre interview et le commentaire sur le blog depuis un certain temps. Ce petit extrait vous dira pourquoi je viens encore à vous. »Par exemple, au cyber où j’ai fait la mise en forme de l’article sur l’interview avec Monseigneur Anselme T. SANON, j’avais comme voisin un prêtre, Abbé OUATTARA Romaric, habillé en civil. Monseigneur Anselme dira que c’est l’appel de Dieu car il n’y a pas de hasard. En parcourant le texte avec le curseur, il aperçu la photo de Mgr et me demanda gentiment si je pouvais lui permettre de regarder la photo de son papa. Il se présenta immédiatement et je n’hésitai pas à lui communiquer l’adresse de ce blog »
    En fait depuis septembre dernier j’assume la responsabilité du journal diocésain « Alléluia Africain » initié par son Excellence Mgr Anselme Titianma SANON, maintenant archevêque émérite de Bobo-Dioulasso. Dans le cadre de son jubilé d’or sacerdotale j’ai réalisé moi aussi un entretien avec lui et ce matin j’ai pensé fortuitement à vous, pour vous le transmettre. Ayant le document (Jornal) en Pdf je vous l’ aurai passé en pièce jointe si j’avais votre courriel. Alors à vous la balle.

  9. Tapsoba Irène dit :

    Merci bien Mr l’abbé de ce message. Je prendrai connaissance de votre article.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

lenfantestadulte |
deci-dela |
BONNES NOUVELLES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Union Tapura Amui
| tousamis
| aurore57